Revue de presse

Sur le site ActuaLitté

Dans le cadre du programme "De l'écriture à la promotion", initié par la Fondation pour l'Ecrit, j'ai pu m'exprimer sur ma vision de l'écriture, mes sources d'inspiration et ma vision de mon futur littéraire..

L'entier du texte est à retrouver là..

 

ENTRETIEN – Enseignante, créatrice, volontiers tournée vers la jeunesse, Manuela Ackerman compte parmi les auteurs retenus pour le programme De l’écriture à la promotion. Durant six mois, ils sont dix à partir à la découverte du monde de l’édition, de ses acteurs et de ses réalités. « L’écriture est mon univers de prédilection, elle révèle ma personnalité à mon insu », nous raconte-t-elle.


Sur le site plume-du-dimanche.ch

J'ai eu le plaisir de rencontrer Francine Howald lors de différents ateliers d'écriture et elle me fait l'honneur de commenter mon roman:

 

Manuela Ackermann-Repond est l’auteure d’un premier roman original et réussi.

Sa « Capeline écarlate », nous entraîne dans le monde virevoltant des modistes à la fin des années cinquante, de la petite échoppe d’un chapelier, à l’univers démesuré des ateliers de costumes des studios de cinéma de Paris.

On se laisse volontiers emmener par Mila, jeune adulte à la découverte d’un métier complexe et d’un nouvel univers qui ne l’est pas moins, bien loin de son petit village natal aux valeurs étriquées. Mila ainsi que les autres personnages évoluant dans cette histoire d’une époque révolue sont crédibles, consistants, complexes et nuancés. C’est un des points qui m’ont plus dans cette fiction : les personnages ont leur part de mystère…

Par ailleurs, sur le plan historique, on sent que Manuela s’est très bien documentée. La découverte, au fil de la lecture, des ficelles et techniques de ce métier quelque peu oublié se révèle intéressante et plaisante. Et l’histoire offre une palette d’évènements riches en rebondissements. Aussi, comme c’est généralement le cas lorsqu’on est emporté(e) dans une histoire qui nous plaît, je termine ce roman à regret…Excellente nouvelle toutefois, un livre centré sur l’un des personnages principaux, (mais je ne vous dirai pas lequel !), sortira en librairie au cours du premier trimestre 2019.

Manuela Ackermann-Repond, la quarantaine, est née à Fribourg. Elle est enseignante en activités créatrices. Depuis toujours, elle se passionne pour la lecture et l’écriture.

À ma question concernant l’idée de base à l’origine de cette fiction, Manuela m’a expliqué que c’est la première phrase du roman qui lui a traversé l’esprit. Cette phrase, que je vous laisserai découvrir, a tourné un bon mois dans sa tête, avant d’ouvrir la porte au personnage principal déclencheur de l’histoire : Mila.

Tous mes vœux de bonheur et accomplissement à Manuela pour ses projets d’écriture en cours et à venir.

Francine

« La Capeline écarlate » de Manuela Ackermann-Repond aux Editions Slatkine, Genève, 2017. ISBN 978-2-8321-0787-4.

www.manuela-ackermann.ch


Sur le site de mon ami auteur lausannois Pascal Houmard

L'entier de ce bel article est à découvrir ici.

Merci à Pascal pour cette critique étayée et très sympathique!!


Marie-Claire Suisse d'octobre 2017

La capeline écarlate est bien entourée des parutions de la rentrée!


Sur le blog Silence je lis

La chroniqueuse Sandra Morier livre une lecture tout en nuances de mon premier roman! A découvrir sur son très beau blog: silencejelis.blogspot.ch


Radio Cité Genève

Un chapeau peut-il changer le cours d'une vie? Regards croisés avec Manuela Ackermann-Repond et son premier roman La Capeline écarlate (éditions Slatkine) et Michel Curchod, chapelier à Genève, à l'enseigne de Coup de Chapeau.

A écouter ici



Blog Sangpages.com

Un livre pour le moins surprenant. Une histoire toute simple. Tout un monde...

Et puis paf! C'est loin d'être aussi simple et la belle claque survient au moment où on s'y attend le moins et on en reste baba!

 

Un tout grand merci à Valérie Dätwyler pour ce parfait résumé de la Capeline!

Pour lire l'article en entier:

sangpages.com



Blog Fictionista.ch

"La Capeline écarlate", le roman parfait pour les vacances!

Un univers délicieusement rétro...où les apparences sont parfois trompeuses!

"La Capeline écarlate" se déguste comme un sorbet par temps de canicule. Manuela Ackermann-Repond retourne subtilement ce qui restait une romance assez classique, dans un coup de théâtre qu'on ne voit pas venir.

 

La suite, c''est par ici



Blog Bouquiner.ch

Merci à Stella pour ces questions.

Vous voulez découvrir mes habitudes d'écriture et les secrets autour de mon roman? 

C'est sur son blog...

[Interview] – Les confidences de Manuela Ackermann-Repond !



Blog The Constant Reader

" Le roman m'a rappelé l'ambiance de ces romans anglo-saxons que j'aime beaucoup, un peu dans le style de Kate Morton, Joanne Harris ou encore Sarah Waters"

 

"Si la lecture dans son ensemble est agréable, et si l'histoire intrigue de plus en plus, poussant à tourner les pages, le final est tout simplement bluffant."



Journal La Gruyère

Un joli article par Dominique Meylan, illustré par les photos de Chloé Lambert dans le journal La Gruyère du 9.05.17



Blog Bouquiner.ch

"Ce roman aurait donc dû être une lecture que j’aurais beaucoup aimée, mais l’auteure m’a entraînée vers un coup de coeur des plus incroyable!"

Manuela Ackermann-Repond signe avec « La Capeline écarlate » un sacré coup de théâtre, un premier roman fabuleux et qui promet de futures lectures surprenantes !

la capeline écarlate sur bouquiner.ch


Le blog de Fattorius

Au sujet de Noir et Blanc, collectif aux éditions Hélice Hélas

 

"Aube vive" de Manuela Ackermann-Repond (qui vient de publier son premier roman, "La Capeline écarlate", soit dit en passant...), n'hésite pas à interpeller le lecteur autour de la palette mélangée d'une artiste: c'est sensuel et vigoureux à la fois.

image blog fattorius


Blog Partage lecture

"Avec une écriture fluide, plaisante, Manuela Ackermann-Repond nous décrit un parcours étonnant, faits de rencontres, de surprises. La vivacité et l’impulsivité de Mila sont des détonateurs et apportent de nombreux rebondissements à ce livre jusqu’à la révélation finale qui laissera plus d’un lecteur sans voix."