Roman

La Capeline écarlate • éd. Slatkine • janvier 2017

Couverture La Capeline écarlate de Manuella Ackermann

"Une histoire qui vous emmène en voyage. Vous n'en reviendrez pas. "

 

Stella, blog Bouquiner.ch

Résumé

Un chapeau peut-il changer le cours d’une vie ?

 

Mila, jeune adulte en délicatesse avec son passé, nous raconte sa quête d’identité dans le monde des modistes et du cinéma durant la deuxième moitié du XXe siècle. Cet univers, où le paraître règne et dans lequel les apparences sont parfois trompeuses, nous emmène de rencontres ensorcelantes en événements tragiques, de découvertes enrichissantes en surprises bluffantes.

 

Histoires d’amitié, d’amour, de deuils, de passion pour un métier s’entremêlent. Jusqu’au rebondissement final.

 


Secrets de fabrication

Voici quelques croquis qui ont servi à créer les décors et personnes de La Capeline écarlate, ainsi qu'un projet de couverture...


On en parle

Je vous invite à lire les articles parus à propos de La Capeline écarlate dans l'onglet Revue de Presse.

Quelques avis de lecteurs


J'ai lu La Capeline ce weekend: bravo! Je l'ai trouvé bien construit, les personnages si bien "posés" que je m'y suis rapidement attachée. L'écrivain doit être fin psychologue 😉 Je t'avoue que la fin m'a moins convenu, j'ai trouvé l'artifice un peu abrupt et tranchant au milieu de tant d'authenticité et de justesse. C'est juste mon ressenti. J'aurais bien aimé pouvoir continuer à accompagner les personnages plus longtemps, que ce soit dans ce livre… ou dans d'autres qui auraient suivi.


Inutile de te dire que j'ai été transportée par ton univers. Je me suis nourrie de ton roman, de son ambiance et de ses personnages... probablement de toi aussi. Ton écriture m'a touchée et j'ai été très réceptive à ta sensibilité fine, subtile et profonde. J'ai hâte de découvrir le deuxième volet de ton prochain livre car il y aura indubitablement une suite ...

 Bonjour l'artiste ! J'ai quitté Mila et ses expériences. Bravo pour cette jolie histoire qui a su me surprendre jusqu'à la fin et surtout pour la maîtrise des temps de conjugaison !

 


Quel rebondissement! Alors qu'on pense lire une relativement banale histoire, fort plaisamment écrite au demeurant, mais parsemée (volontairement, on le comprend ultérieurement) de déjà-vu, voilà que toute la force du roman nous éclate à la figure dans les dernières pages. Bravo à l'auteure de nous emmener là où elle le souhaite, grâce à des prouesses littéraires dont on ne prend conscience qu'une fois le livre terminé. On n'a d'ailleurs qu'une envie à peine la dernière page lue: le reprendre immédiatement dès le début!


Merci, pour ce trop court, mais excellent moment de lecture. Quand je dis trop court, c'est que je l'ai dévoré. Bravo, me réjouis du suivant... salutations et encore félicitations pour ce travail génial.